Enfermement

Non ! : Construire des prisons pour enrayer la délinquance, c'est comme construire des cimetières pour enrayer l'épidémie
Auteurs : Rolland Hénault 
Editeur : Editions Libertaires
Date de publication : 08/11/2006
Format : Broché
Genres : Enfermement
Appartient à La rue râle.


Oui, bien sûr les méchants, ceux qui piquent le sac des petites vieilles dans la rue, qui tapent leur femme et leurs mômes, qui conduisent pochtronées... doivent être sanctionnés. Oui, bien sûr, les très méchants, ceux qui massacrent, détruisent, torturent, tuent... doivent être mis hors d'état de nuire. Oui, bien sûr... Pour autant, la prison est-elle la bonne réponse à ce désir, légitime, de sanctionner et de mettre hors d'état de nuire ? Rolland Hénault a enseigné pendant plusieurs décennies en prison. Et il a donc eu l'occasion de rencontrer des foultitudes de prisonniers. Des célèbres, comme Carlos. Des politiques comme les militants basques et ceux d'Action Directe. Des voyous, des voleurs de poules. Des dérangés de la tête. De simples gens ayant traversé, un jour, en dehors des clous... Dans ce livre, il a choisi de brosser le portrait d'une trentaine d'entre eux en leur laissant largement la parole. Et c'est peu dire qu'on n' ressort pas indemne. Car, à travers chaque histoire particulière, c'est toujours la même histoire qui revient. Celle du quotidien d'un enfermement visant à humilier et à détruire les prisonniers et leurs familles. Ceux qui refusaient de croire que l'armée française puisse torturer en Algérie ne manqueront pas de hurler à la mort à la lecture de ce livre. Quant à tous ceux et toutes celles qui, simplement, s'interrogent, nul doute qu'ils trouveront là, matière à comprendre pourquoi, lors de toutes les insurrections et de toutes les révolutions, on commence toujours par... ouvrir les portes des prisons. A l'heure du délire sécuritaire actuel, il était logique que ce livre qui prône l'abolition de la prison ait obtenu le grand Prix " NI Dieu, Ni Maître " en 2006.



Pourquoi faudrait-il punir ? : Sur l'abolition du système pénal
Auteurs : Catherine Baker 
Editeur : Tahin Party
Date de publication : Broché
Format : Broché
Genres : Enfermement
Appartient à La rue râle.


Bien des philanthropes, depuis la création de la prison, luttent pour une amélioration du sort des détenus. C'est d'ailleurs la moindre des choses. On peut indéfiniment réformer et reformer ainsi la prison. On peut aussi vouloir son abolition, sa suppression pure et simple. Comme on a supprimé les tortures de l'arsenal pénal. Elle est un supplice, au même titre que la goutte d'eau sur le crâne et tous les supplices du même genre qui visent l'énervement. Elle repose sur l'idée qu'elle doit être dégradante et humiliante: au sens le plus littéral du terme, elle se veut une peine infamante. Les modernes, malgré les concessions au populisme d'aujourd'hui sur le "tout sécuritaire ", s'accordent à la trouver archaïque. Mais on peut s'attendre à ce qu'elle soit remplacée par quelque chose de pire. C'est pourquoi la question essentielle n'est pas celle du comment, mais du pourquoi. Pourquoi punir ? Pourquoi faudrait-il punir



Le redresseur de clous : Une violence révolutionnaire
Auteurs : Charlie Bauer 
Editeur : Le Cherche Midi
Date de publication : Broché
Format : Broché
Genres : Enfermement
Appartient à Nathalie et Christophe.


Charlie Bauer vit le jour du côté de Marseille dans les sombritudes d'une époque guerrière. Son père, résistant FTP, accomplissait ses droits et devoirs dans le maquis provençal. Sa mère tentait d'assumer au moins pire les besoins de sa marmaille de quatre gosses. Sa famille, de fait, fut son adhésion très tôt aux jeunesses communistes. La guerre d'Algérie en opéra la fracture. Il s'engagea alors aux côtés des combattants du FLN ? La 7e Willaya. Constitués en bande armée ils attaquaient trains, entrepôts, magasins, expropriaient la marchandise pour la redistribuer dans les quartiers miséreux de Marseille, détournaient les armes des défenseurs de l'ordre colonial. Les forces de l'ordre comptabilisaient les coups jusqu'à l'arrêt brutal de l'arrestation de la bande. Vingt ans de réclusion criminelle sanctionnèrent les pratiques de ces idées. La lutte changea de camp mais le camp ne changea pas d'âme. L'administration pénitentiaire se vit confrontée à une radicalité de
tous les instants dans les luttes et revendications du droit à exister. L'un des pivots de ces luttes fut l'accès au savoir, à la connaissance. Les sciences humaines le virent effectuer un cursus au succès reconnu en licences de philo, de psycho, de sociologie. Il rencontre Mesrine avec qui il s'associe pour détruire les QHS et imagine constituer des groupes de guérilla contre l'appareil d'État. Puis il rencontre Melkonian, héros anonyme de toutes les causes entendues à libérer l'homme et les peuples opprimés. Monté Melkonian, américain de naissance et si héroïque cependant dans l'engagement révolutionnaire. Il y eut aussi tous ces autres, rencontrés ou croisés, soldats oubliés ou perdus mais jamais ignorés qui firent l'Histoire de cette humanité en devenir. Tous ceux dont l'anonymat ne put jamais usurper l'honneur d'être ce qu'ils étaient. Tous sont morts, for l'Idée et sa pratique de révolution dont il se fait encore aujourd'hui l'apologiste. Marathonien de l'Espoir ? A suivre…
Ce sont ces histoires et d'autres que raconte avec force et vie Charlie Bauer pour qui, aujourd'hui, chaque mot est une arme. Il a les outrances de la beauté lorsqu'elle se sait révolutionnaire.



Mes prisons
Auteurs : Verlaine 
Editeur : Mille et une nuits
Date de publication : Poche
Format : Poche
Genres : Enfermement
Appartient à Nathalie et Christophe.


Paul Verlaine (1844-2896) commença très tôt à mener une " délictueuse et criminelle sorte de vie " qui le conduisit à maintes reprises en prison : Mes prisons recense de manière chronologique toutes ses expériences cellulaires, de sa première mise au cachot pour une conjugaison latine mal apprise à ses arrestations pour trouble sur la voie publique, en passant par son incarcération à Mons après avoir tiré sur son ami Arthur Rimbaud. Loin de la légende qu'il a forgée du " poète maudit ", il acquiesce au sort qui lui est réservé. Homme emporté et passionné, souvent ivre, il trouve en ses réclusions un havre où il peut se consacrer à l'écriture.



De la prison à la révolte
Auteurs : Serge Livrozet 
Editeur : Esprit frappeur
Date de publication : 15/10/1999
Format : Broché
Genres : Enfermement
Appartient à La rue râle.


D'abord voleur par nécessité, puis par défi, Serge Livrozet l'est devenu par conviction. Arrêté et jugé, il a été condamné pour " crime " contre la propriété. Ce livre, publié pour la première fois en 1973, reste plus que jamais d'actualité. Au©delà des théories, l'auteur de l'infraction nous livre son point de vue sur les causes de la délinquance et de l'insécurité. Aujourd'hui réhabilité, auteur d'une quinzaine de livres, Serge Livrozet a changé de moyens, mais n'a pas changé d'idées : la révolte ne l'a pas quitté.



Les bagnes d'enfants et autres lieux d'enfermement : Enfance délinquante et violence institutionnelle du XVIIIe au XXe siècles
Auteurs : Paul Dartiguenave 
Editeur : Editions Libertaires
Date de publication : 14/03/2007
Format : Broché
Genres : Enfermement
Appartient à Nathalie et Christophe.


La délinquance enfantine et la criminalité juvénile existent depuis toujours. Ou presque. En tout cas, depuis que la misère sociale qui les sous-tend est de ce monde ! Pour y faire face, des siècles durant, on a réprimé et enfermé. Et on a envoyé des enfants en prison, dans des bagnes, dans des colonies pénitentiaires, dans des maisons de correction... Ce livre, littéralement hallucinant, nous conte l'histoire d'une gestion à la hache (c'était avant le "karscher") de la délinquance des mineurs. Et c'est terrifiant, car
on ne souhaiterait pas la moitié de çà à son pire ennemi. Pour autant, il nous raconte également l'histoire d'une stratégie de la répression et de l'enfermement qui s'est révélé tellement contre-productive que l'évidence de la prévention et de l'éducatif s'est peu à peu imposée à l'institution judiciaire et au législateur. A l'heure d'aujourd'hui, c'est à dire d'un délire sécuritaire (savamment orchestré par les mates du monde) prônant un retour prioritaire à la répression et à l'enfermement, c'est peu dire que ce livre est à lire... de toute urgence !



La mort de l'asile
Auteurs : Jacques Lesage de La Haye 
Editeur : Les Editions Libertaires
Date de publication : 22/02/2006
Format : Broché
Genres : Enfermement
Appartient à Nathalie et Christophe.


Jacques Lesage de La Haye, après avoir passé onze ans et demi en prison, a été psychologue au CHS de Ville-Evrard et chargé de cours à l'université de Paris VIII. Et ici, là et ailleurs, il n'a cessé de dénoncer toutes les formes d'enfermement. Dans ce livre où se mêlent souvenirs personnels et analyses théoriques il nous raconte l'histoire finalement assez peu connue de l'anti psychiatrie. De sa critique psy et de sa critique sociale de l'asile. De sa volonté
de promouvoir, via notamment des pratiques autogestionnaires, la part d'humanité du fou. De sa lutte pour abattre les murs de l'enfermement et réinsérer le fou dans la vie sociale Aujourd'hui, tout en continuant
à subsister ici ou là, l'asile a été largement remplacé. Le secteur psychiatrique comprend en effet foyers de jour et de nuit, appartements associatifs, collectifs et thérapeutiques, centres d'accueil thérapeutique à temps partiel, hôpitaux de jour, centres médico-psychologiques, centres de crise et d'accueil d'urgence... Pour autant, et ce livre en témoigne, la bataille est encore loin d'être gagnée. Pire, à l'heure du déferlement d'un véritable délire sécuritaire savamment orchestré par les maîtres du monde, elle s'annonce âpre et si ce livre, qui est un livre de combat, sort aujourd'hui, ce n'est nullement un hasard. Tout juste une nécessité !



Fractures d'une vie
Auteurs :
Editeur : Agone
Date de publication : 1990
Format : Broché
Genres : Enfermement
Appartient à La rue râle.


Qu'est-il de plus important, être ou avoir ? Chacun, de tout temps, essaie de concilier ces deux modes d'existence et de les conjuguer comme il peut. Qui n'a jamais menti, volé, éprouvé quelque colère ou révolte, enfreint le code (qu'il soit de la route ou pénal) ou au moins rêvé, imaginé, désiré le faire ? Celui qui ne se reconnaîtrait pas dans ces ardeurs, ces passions, ces hauteurs et ces bassesses, ces raisons et ces torts serait un saint ou un fourbe, ce qui est d'égale valeur ; et ce récit, ces mots ne peuvent l'intéresser. Je parle au genre humain et non au surnaturel. Ce genre qui fait les individus pétris de fautes, d'erreurs. De ces êtres si beaux et si vils dans leurs imperfections qu'ils traduisent la preuve de leur perfectibilité.



80 000 détenus en 2017 ? : Réforme et dérive de l'institution pénitentiaire
Auteurs : Jean Bérard et Gilles Chanteraine 
Editeur : Editions Amsterdam
Date de publication : 04/09/2008
Format : Broché
Genres : Enfermement
Appartient à La rue râle.


80 000 détenus en 2017, contre 63 800 en juin 2008 et 49 300 en juin 2001, c'est le pronostic fait en 2007 par l'administration pénitentiaire pour cerner les enjeux d'une réforme qu'elle voyait se rapprocher. 80 000 détenus en 2017, c'est-à-dire une surpopulation maintenue, une promiscuité permanente dans les maisons d'arrêt, des peines qui s'allongent, une violence qui s'accroît, le nombre de personnes souffrant de troubles psychiatriques qui augmente, des conditions de travail qui se dégradent pour le personnel pénitentiaire, un investissement financier concentré sur la construction de prisons nouvelles. Et pourtant, nous dit-on, la prison se réforme, la prison va garantir les droits des personnes qu'elle enferme, la prison va préparer la réinsertion. Quel sens peuvent avoir ces affirmations? Ce livre tente de répondre à cette question. Il démonte ainsi l'imposture d'un discours gouvernemental qui prétend concilier l'inconciliable: la protection de la dignité en détention et l'inflation sécuritaire des politiques pénale et pénitentiaire; la mise en place de regards extérieurs sur la prison et le maintien du pouvoir discrétionnaire de l'administration pénitentiaire; la reconnaissance des droits fondamentaux des personnes détenues et la multiplication des régimes de détention distincts. En un mot, le discours de la réforme pénitentiaire et la dérive des prisons.



Pour en finir avec la psychiatrie : Des patients témoignent
Auteurs : Nicole Maillard-Déchenans 
Editeur : Les Editions Libertaires
Date de publication : Broché
Format : Broché
Genres : Enfermement
Appartient à La rue râle.


Il en est de la psychiatrie et de l'hôpital psychiatrique comme de la prison ! Tant qu'on n'y a pas été confronté, on ne peut pas croire qu'il puisse en être ainsi. Que l'on puisse briser des êtres humains à ce point ! Et pourtant ! Ce livre s'adresse aux personnes ayant été confrontées à l'institution psychiatrique : les patients ou anciens patients, leurs familles ou amis, les professionnels de la santé mentale. Il s'adresse aussi à tous ceux qui s'intéressent à la maladie mentale et souhaitent œuvrer aux changements de mentalité et de société indispensables pour la soigner dans le respect de la dignité des personnes qui en sont atteintes. La commission Alternatives thérapeutiques du G.I.A. (Groupe Information Asiles) a rassemblé des témoignages qui décrivent les maltraitances institutionnelles psychiatriques et les ravages des psychotropes, mais qui racontent aussi des chemins possibles de guérison. Ces chemins sont aussi variés que les personnes qui témoignent sont diverses. Ce livre prend, en effet, le contre-pied des allégations répétitives et confortables de nombreux médecins psychiatres qui prétendent que maladie mentale et chronicité vont de pair. Non, même la schizophrénie n'est pas incurable ! Des membres du G.I.A. attestent ici que l'espoir est légitime, que sortir de la dépendance aux institutions psychiatriques et aux médicaments psychotropes est possible. Ce livre présente en annexe un historique du G.I.A. de ses débuts, en 1972, jusqu'en 1992, sous la forme d'un long entretien avec Philippe Bernardet (1950-2007), militant dévoué à la cause des patients en psychiatrie et devenu, par la force des choses, le meilleur juriste national et européen en matière de droit français de l'internement psychiatrique.



Surveiller et punir
Auteurs : Michel Foucault 
Editeur : Gallimard
Date de publication : Poche
Format : Broché
Genres : Enfermement
Appartient à F.A. Chambery.


Peut-être avons-nous honte aujourd'hui de nos prisons. Le XIXe siècle, lui, était fier de ses forteresses qu'il construisait aux limites et parfois au cœur des villes. Il s'enchantait de cette douceur nouvelle qui remplaçait les échafauds. Il s'émerveillait de ne plus châtier les corps, et de savoir désormais corriger les âmes. Ces murs, ces verrous, ces cellules figuraient toute une entreprise d'orthopédie sociale. Ceux qui volent, on les emprisonne ; ceux qui violent, on les emprisonne ; ceux qui tuent, également. D'où vient cette étrange pratique et le curieux projet d'enfermer pour redresser, que portent avec eux les Codes pénaux de l'époque moderne ? Un vieil héritage des cachots du Moyen Age ? Plutôt une technologie nouvelle : la mise au point, du XVIe au XIXe siècle, de tout un ensemble de procédures pour quadriller, contrôler, mesurer, dresser les individus, les rendre à la fois " dociles et utiles ". Surveillance, exercices, manœuvres, notations, rangs et places, classements, examens, enregistrements, toute une manière d'assujettir les corps, de maîtriser les multiplicités humaines et de manipuler leurs forces s'est développée au cours des siècles classiques, dans les hôpitaux, à l'armée, dans les écoles, les collèges ou les ateliers : la discipline. Le XVIIe siècle a sans doute inventé les libertés ; mais il leur a donné un sous-sol profond et solide - la société disciplinaire dont nous relevons toujours. La prison est à replacer dans la formation de cette société de surveillance. La pénalité moderne n'ose plus dire qu'elle punit des crimes ; elle prétend réadapter des délinquants. Voilà deux siècles bientôt qu'elle voisine et cousine avec les " sciences humaines ". C'est sa fierté, sa manière, en tout cas, de n'être pas trop honteuse d'elle-même : " Je ne suis peut-être pas encore tout à fait juste ; ayez un peu de patience, regardez comme je suis en train de devenir savante. " Mais comment la psychologie, la psychiatrie, la criminologie pourraient-elles justifier la justice d'aujourd'hui, puisque leur histoire montre une même technologie politique, au point. où elles se sont formées les unes et les autres ? Sous la connaissance des hommes et sous l'humanité des châtiments, se retrouvent un certain investissement disciplinaire des corps, une l'orme mixte l'assujettissement et d'objectivation, un même " pouvoir-savoir ". Peut-on faire la généalogie de la morale moderne à partir d'une histoire politique des corps ?.



La guillotine du sexe
Auteurs : Jacques Lesage de La Haye 
Editeur : Monde Libertaire
Date de publication : 05/05/1986
Format : Reliure inconnue
Genres : Enfermement
Appartient à F.A. Chambery.



A bas les prisons, toutes les prisons !
Auteurs : Alexandre Jacob 
Editeur : L'Insomniaque
Date de publication : janvier 2000
Format : Broché
Genres : Enfermement
Appartient à F.A. Chambery.



Extermination à la française
Auteurs : Alexandre Jacob 
Editeur : L'Insomniaque
Date de publication : 08/03/2000
Format : Broché
Genres : Enfermement
Appartient à F.A. Chambery.



Retour à la case prison
Auteurs : Louis Perego 
Editeur : Editions de l'Atelier
Date de publication : 25/04/1990
Format : Broché
Genres : Enfermement
Appartient à F.A. Chambery.


Ce livre fort bien écrit méritait d'être publié. L'auteur, Louis Perego, ne nous cache rien de son passé, de son angoisse de délinquant, promis à la prison, ni de ce qu'il rêverait d'accomplir s'il était un jour libre. Louis Perego fait partie de cette espèce rare de " garçons " qui ont été assez intelligents et surtout assez courageux pour se donner, en prison, une culture intellectuelle. Nous sentons très bien, à le lire, que Perego a lutté contre le désespoir pour échapper à l'hypocrisie, à la stupidité, à la marginalité où s'anéantissent si souvent les détenus. Son livre devrait pouvoir convaincre la masse des citoyens que la prison n'est pas " la panacé universelle ", la solution idéale " pour le repos des honnêtes gens ". Cet ouvrage prouve aussi " en attendant que les choses changent - qu'il suffit d'un homme de coeur et de bon sens pour que le climat de désolation qui règne dans nos prisons se change en une " atmosphère " d'espérance, de convivialité. " Retour à la case prison " montre enfin à quel point la récidive peut être une fatalité... inéluctable ! Aucun ouvrage sur le thème de l'enfermement ne donne plus à réfléchir et à penser que les choses doivent absolument changer... Mais comment ? C'est toute la question que l'on refuse de se poser dans les milieux, dans les cercles qui prétendent nous diriger. Il y a beau temps que l'on sait que la psychologie des surveillants, des directeurs et autres gradés de la pénitentiaire doit changer.



Feu au centre de rétention (janvier-juin 2008) : Des sans-papiers témoignent
Auteurs : Des sans papiers 
Editeur : Libertalia
Date de publication : 20/10/2008
Format : Broché
Genres : Enfermement
Appartient à La rue râle.


Durant les six mois qui ont précédé l'incendie du centre de rétention de Vincennes, le 22 juin 2008, les retenus ont multiplié les actes de résistance, refusant de manger, d'être comptés, déchirant leurs cartes, brûlant leurs chambres, affrontant la police. Six mois de luttes collectives au cours desquels nous n'avons cessé de leur téléphoner et de recueillir le récit de leurs révoltes.



La vie des Forçats
Auteurs : Eugène Dieudonné 
Editeur : Libertalia
Date de publication : Broché
Format : Broché
Genres : Enfermement
Appartient à La rue râle.


En août 1923, Albert Londres se rend en Guyane et visite les bagnes coloniaux. Aux îles du Salut, il rencontre Eugène Dieudonné, un forçat anarchiste, ancien membre de la bande à Bonnot. Celui-ci l'aide à prendre conscience de la réalité barbare du système carcéral. Quelques semaines plus tard, le grand reporter livre au Petit journal l'un des plus vibrants réquisitoires de toute l'histoire de la presse. Juillet 1927. Au terme d'une troisième tentative d'évasion, Dieudonné est gracié. Il rentre en France, reprend son métier d'ébéniste et rédige, à la demande de son ami journaliste, ses souvenirs de quinze années de bagne. Son texte sobre et implacable décrit sans fard l'une des plus sombres faces de la IIIe République. Première réédition depuis 1935.



A ceux qui se croient libres
Auteurs : Collectif 
Editeur : Insomniaque
Date de publication : 01/10/2009
Format : Broché
Genres : Enfermement
Appartient à Jocelyne & Gaël.


Ce livre retrace la vie d'un " prisonnier social " : Thierry Chatbi (1955-2006). Plus de vingt-cinq ans passés derrière les barreaux : la maison de correction dès l'enfance, les centres pour jeunes détenus dans son adolescence, puis les maisons d'arrêt... avant d'aller pourrir dans des centrales de haute sécurité. Ayant compris que le plus grand nombre doit trimer dur pour ramasser des miettes, il s'est tourné très jeune vers le vol. Son rejet de l'exploitation s'est doublé de son refus de se soumettre à l'autorité carcérale. II a pris une part active dans les mouvements qui ont ébranlé la prison. Son engagement l'a conduit dans les quartiers d'isolement, où il a passé plus de treize ans. Il n'a jamais cessé d'en dénoncer l'existence. Aux mots et aux dessins par lesquels il a voulu dire à quoi sert la prison sont joints les témoignages de ceux qui ont connu cet anonyme au destin singulier.



Paroles de détenus
Auteurs : Jean-Pierre Guéno , Collectif 
Editeur : Librio
Date de publication : 1 janvier 2002
Format :
Genres : Enfermement
Appartient à La rue râle.


" C'est lorsque l'on est dedans que l'on se rend compte à quel point la prison est injuste.
Avant d'y être moi-même confronté, cela ne m'avait même pas effleuré... Que dois-je faire ? Attendre, me dit-on. Demain sera meilleur. La vie recommence dans quelques mois. Quand tu auras payé, plus léger tu seras. Mais je sais maintenant, le boulet détaché, les marques resteront. " Sébastien Deux ans après Paroles de poilus, de nombreux auditeurs ont à nouveau répondu à l'appel diffusé sur les ondes de Radio France, visant à réunir des textes rédigés en détention.
Ces écrits de l'ombre mêlent les voix de prisonniers actuels, d'anciens détenus et d'écrivains, de Baudelaire à Genet. Des mots violents ou légers, graves ou quotidiens, disent la vie en détention et les sentiments qui l'accompagnent. Les peurs, les révoltes et les espoirs livrés au fil de la plume et de l'émotion nous entraînent au cœur de ce que nous ignorons : la condition humaine en prison.



Un peu de bon sens, que diable!
Auteurs :
Editeur :
Date de publication : avril 2007
Format :
Genres : Enfermement
Appartient à La rue râle.



Les prisons de la misère
Auteurs : Loïc Wacquant 
Editeur : Raisons d'agir
Date de publication : 18 novembre 1999
Format :
Genres : Enfermement
Appartient à La rue râle.


Dénonciation des " violences urbaines ", quadrillage intensifié des quartiers dits sensibles, répression accrue de la délinquance des jeunes et harcèlement des sans-abri, couvre-feu et " tolérance zéro ", gonflement continu de la population carcérale, surveillance punitive des allocataires d'aides : partout en Europe se fait sentir la tentation de s'appuyer sur les institutions policières et pénitentiaires pour juguler les désordres engendrés par le chômage de masse, l'imposition du salariat précaire et le rétrécissement de la protection sociale.
Cet ouvrage retrace les voies par lesquelles ce nouveau " sens commun " punitif, élaboré en Amérique par un réseau de think tanks néo-conservateurs, s'est internationalisé, à l'instar de l'idéologie économique néo-libérale dont il est la traduction en matière de " justice ". Le basculement de l'Etat-providence à l'Etat-pénitence annonce l'avènement d'un nouveau gouvernement de la misère mariant la main invisible du marché du travail déqualifié et dérégulé au poing de fer d'un appareil pénal intrusif et omniprésent.
Les Etats-Unis ont clairement opté pour la criminalisation de la misère comme complément de la généralisation de l'insécurité salariale et sociale. L'Europe est aujourd'hui confrontée à une alternative historique entre la pénalisation de la pauvreté et la création d'un Etat social continental digne de ce nom.



La Machine à fabriquer les délinquants
Auteurs : Lesage de La Haye 
Editeur : Les lettres libre
Date de publication : 1981
Format :
Genres : Enfermement
Appartient à Chambery.